Guillaume Dumas
Rapport de Master 2 Recherche (Cote : Master 1068)
Publication year: 2008

Rapport de Master 2 Recherche ENS/EHESS/Paris 5

Directrices : Line Garnero et Jacqueline Nadel

Date de soutenance : Oct. 2008

Résumé :
Les synchronies sont des phénomènes présents à toutes les échelles observables scientifiquement. Pourtant, les atomes aux ballets cosmiques des planètes, ces apparitions d’ordre soudain semblent contredire la dégénérescence inévitable édictée par les lois de la thermodynamique. Au sein des sciences cognitives, elles sont également présentes. Les synchronies comportementales sont visibles dans la vie quotidienne : lorsqu’un enfant et sa mère marchent d’un même pas, ou encore, pour un nombre plus important de personnes, quand les mains battent à l’unisson à la fin d’un spectacle. Jacqueline Nadel et son équipe du Centre Emotion à l’hôpital de la Salpêtrière ont étudié ce phénomène chez le bébé au cours d’échanges sociaux dyadiques et montré qu’il était décelable dès le 2e mois (Nadel, 1999 ; Soussignan, 2006). Les synchronies neurales, bien que non observables directement, n’en restent pas moins omniprésentes. Depuis les premières études de Gray et Singer sur les synchronies dans le cortex visuel du chat (Gray, Konig et al., 1989), elles ne cessent de compléter le spectre des outils d’analyse des processus cognitifs. Le LENA a notamment contribué à l’étude de la synchronie de phase dont le spectre d’utilisation va du problème d’intégration à large échelle à celui du liage perceptif ou « binding problem ». Bien que les faits expérimentaux s’accumulent, ils restent pour le moment insuffisants pour confirmer le rôle causal de la synchronie dans la cognition. Toutefois, les outils développés en font à présent un indicateur dynamique puissant et robuste dans l’étude des processus cognitifs. Dans le cadre de ce projet, nous nous sommes intéressé à analyser les relations que les synchronies peuvent entretenir entre plusieurs échelles d’études : celles des synchronies communicatives au niveau comportemental et celles des synchronies de phase au niveau des populations neuronales. Nous proposons une nouvelle approche qui considère les sujets comme un système complet unique et interpersonnel, en utilisant un enregistrement EEG simultané de plusieurs sujets. Elle a une visée exploratoire sur les phénomènes d’interaction humaine dans un cadre holistique par l’emploi de nouvelles techniques d’imagerie et la coopération entre la psychologie comportementale et neurodynamique. Elle fait suite à des expériences-pilotes réalisées en début d’année et ayant pour but l’élaboration d’un protocole expérimental nouveau intégrant ces différents aspects. Ces aspects ont été abordés dans le cadre d’un protocole expérimental précis qui est celui de l’imitation.

Mots clés :
Synchronies, synchronie communicative, synchronie de phase, imagerie cérébrale, EEG, imitation synchrone

 


Interview par David CHRISTOFFEL sur le sujet accessible ici.

Leave a Reply

Your email address will not be published.